Elite, la nouvelle série espagnole de Netflix !

Hello les filles !

Je suis ravie de vous retrouver en ce dimanche pour vous parler d’une nouvelle série que Romain et moi, on a SUR-KI-FFE ! Ça ne nous était pas arrivé depuis La Casa de Papel. Je ne vous en avais pas parlé par ici puisque j’avais considéré qu’à l’époque, il y avait déjà eu assez d’articles à son sujet. Bref, on avait dévoré cette série qui raconte the casse du siècle à la sauce espagnole. Alors, quand on a appris qu’une nouvelle série du même acabit, avec en guest des personnages phares de la série La Casa de Papel, était disponible en France, on a sauté sur notre télécommande et on a lancé la série Elite sur Netflix. Et devinez quoi ? On a A-DO-RE !

Lorsqu’arrive le mois de septembre, c’est toujours le bon moment pour découvrir des séries qui occuperont nos soirées automnales. C’est pourquoi, dès que nous avons vu que la dernière nouveauté espagnole de Netflix: “Elite”, était disponible, nous nous sommes rués dessus. Plusieurs raisons à cela: l’une d’elles, c’est qu’on retrouve au casting plusieurs acteurs de La Casa de Papel (Denver, Rio et Alison pour celles qui connaissent), une série que nous avions beaucoup apprécié, Romain et moi, au printemps dernier. La seconde, c’est que Romain, étant d’origine espagnole, saisit toutes les occasions qui s’offrent à lui pour m’entraîner dans la culture ibérique.

Le speech de la série.

Enfin, la raison principale, c’est pour son histoire, ses rebondissements et son côté rafraîchiTrash. La série Elite, c’est l’histoire de l’intégration d’un trio de jeunes qui, après l’effondrement de leur lycée suite à des malfaçons, se retrouvent à bénéficier d’une bourse d’étude du promoteur incriminé qui leur ouvre les portes de «Las encinas », le lycée le plus huppé d’Espagne, qui éduque la jeunesse dorée du pays.

Ce choc des cultures entre privilégiés et ceux qui sont restés du mauvais côté du trottoir n’est, en fait, qu’une toile de fond où vont se tisser des liens qui mèneront à un drame que l’on peut entr’apercevoir dès le pilote. Entre les passages au présent où une inspectrice interroge les protagonistes et les moments où ils se remémorent l’histoire, on comprend que les choses ne seront pas si simples. Tous se renvoient la balle, se dédouanent et s’accusentMais que peut-il bien s’être passé ?

C’est autour de cette trame que se construit la série dont les décors apparaissent lisses, propres, avec les intérieurs de l’Elite qui respirent l’argent…. Mais tout cela n’est bien entendu qu’une façade. Le récit qui paraît convenu aborde peu à peu des thématiques assez osées telle que la religion, la relation du pouvoir à l’argent, le sexe (plus on est de fous… 😜), la drogue, la maladie, et plus généralement, le poids de notre milieu social dans notre éducation.

La série transgressive du moment !

On a l’impression de voir en live un roman de new romance dopée aux stéroïdes parsemé de coups tordus entre deux séquences d’entremêlement de corps. Et c’est rafraîchissant… et aussi parfois un peu trash, c’est ce qui rend aussi la série encore plus addictive tout au long des 8 épisodes d’une durée de 50min chacun. C’est avec gloutonnerie qu’on les enchaîne afin de savoir qui est responsable de tout ce bazar derrière notre écran.

Même si certains personnages sont des caricatures comme Guzman, sportif qui obtient tout ce qu’il veut et poursuit ce qu’il ne peut avoir. Lucrecia, la peste qui manipule son monde, cela ne gêne pas le scénario. Car au delà de cet aspect qui pourrait rappeler du Gossip Girl ou du Pretty Little Liars, c’est l’ambiguïté au sens large qui finit par primer. Comme avec Samuel qui fait figure de héros, un des jeunes issu d’une famille défavorisée, que l’on sent intelligent et sensible. On se demande ce qu’il vient faire dans cette histoire et son côté gendre parfait en devient vite douteux.

Au final, on s’amuse à être spectateur de cette histoire. On s’agite sur notre canapé durant certains rebondissements et on a hâte de venir à bout de la saison pour savoir comment cela va se terminer. Un petit conseil: pour vraiment percevoir les différences sociales entre les personnages, il vaut mieux regarder la série en VO sous titré. Même si la traduction en français n’est pas catastrophique, on perd au niveau des tonalités et du sens des phrases !


Et vous les filles, quelle est votre série du moment ?

Des bisous !

Suivre:
Tu as aimé l'article ?
Like le :
1
Partager:

6 Commentaires

  1. 14 octobre 2018 / 18 h 30 min

    J’en entends beaucoup parler en ce moment, tout le monde me la conseille, donc je pense que je ne vais pas tarder à m’y mettre. En tout cas, la façon dont tu décris cette série me donne bien envie !
    A bientôt,
    Charlotte

  2. 14 octobre 2018 / 21 h 22 min

    Je viens de la terminer il y a 1h et j’ai adoré! j’ai enchaîné les épisodes en deux jours tellement j’ai trouvé cette série prenante! Et puis je suis complêtement tombée sous le charme de Miguel Bernardeau qui joue Gùzman alors ça m’a aidé!! haha

  3. Ô Boudoir Parfumé
    15 octobre 2018 / 0 h 21 min

    Je suis très contente de lire ton article car j’en ai entendu parler très rapidement à droite à gauche sans savoir de quoi il retournait. Bon je le mets dans ma liste à voir sur Netflix 🙂

  4. 15 octobre 2018 / 8 h 55 min

    J’ai adoré cette série. Je l’ai finit en une semaine à peine. J’ai beaucoup aimé le fond de l’histoire et l’intrigue du meurtre. Mais également comme tu dis les différentes classes sociales.
    Bises

  5. 16 octobre 2018 / 15 h 08 min

    Salut,
    Je n’aime pas Gossip Girl, donc je n’ai pas osé commencer la série espagnole. Dans tous les médias on la compare à Gossip Girl, buerk !!!!!! Mais ton article m’a convaincu et je ne suis pas déçue, j’en suis à l’épisode 4 et j’ADORE !!!!
    Je confirme la VO est mieux (étant bilingue espagnole je préfère signaler qu’il vaut mieux regarder la VO sous-titrée, je trouve la VF gentillet !!!)

  6. 8 novembre 2018 / 17 h 12 min

    je n’y croyais pas trop au départ, vu ce que j’avais entendu dire sur cette série mais je l’ai adorée ! je me suis lancée dans la VOSTFR pour me remettre un peu à l’espagnol. les premiers épisodes ont été un peu compliqués, merci les sous-titres mais je ne regrette tellement pas, en FR, je suis persuadée que mon avis aurait été bien différent. au delà de l’intrigue, j’ai par dessus tout adoré voir l’évolution des personnages, hyper bien travaillée pour tous ! une série dans mes tops de l’année c’est certain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *