Le jour où j’ai migré mon blog de Blogger à WordPress…

 Hello les filles,

Je suis ravie de vous retrouver pour un nouvel article « Blogging ». Vous le savez sans doute si vous me suivez régulièrement par ici mais il y a bientôt 1 an, le Blog a subi un gros changement. En effet, j’ai décidé de migrer mon site vers WordPress. Depuis 2011, je bloguais sur Blogger mais j’avais envie de professionnaliser mon Blog. En toute honnêteté, cette année écoulée n’a pas été de tout repos niveau logistique. C’est pourquoi j’ai décidé de vous en parler ici et de vous donner mes conseils si vous aussi vous envisager de quitter la plateforme gratuite qui héberge votre Blog vers WordPress.

migrer-site-WordPress-Blog-bureau-décoration-ordinateur

Migrer son site vers WordPress: mes conseils !

Avant de venir au sujet qui nous concerne aujourd’hui, « Comment faire pour migrer son blog vers WordPress ? », il est peut-être important de faire les présentations pour les néophytes. Blogger, tout comme WordPress.com sont des plateformes gratuites qui vous permettent de créer un Blog. Par leur intermédiaire, vous avez tout ce qu’il vous faut pour vous lancer… Sauf que. Si vous souhaitez professionnaliser votre site, c’est-à-dire optimiser son référencement, développer son interface comme vous le souhaitez ou tout simplement faire grandir votre Blog, ces plateformes gratuites ne pourront plus répondre à vos besoins. C’est pourquoi, la seule chose à faire est de migrer son site vers WordPress.

WordPress.org est alors la meilleure solution pour professionnaliser son Blog. Ce CMS (Content Management System) est un gestionnaire de contenus. Vous allez pouvoir créer votre propre site via l’interface gratuite proposée par WP (abréviation de WordPress). Mais attention ! Même si je parle de « gratuité », il faudra prendre à votre charge votre hébergement et votre nom de domaine. Et comme vous pouvez l’imaginer, cela a un cout. Mais j’y reviendrai plus tard dans l’article.

Le questionnement avant de migrer son site vers WordPress.

Avant toute chose, je tenais à préciser que j’ai toujours aimé bloguer sur Blogger. C’est vraiment une très bonne plateforme, performante et facile d’utilisation. D’ailleurs, encore aujourd’hui, si on me demande quelle plateforme choisir pour se lancer, c’est cette dernière que je suggère. C’est donc un peu à contre coeur que j’ai décidé de transférer mon Blog hébergé sur Blogger vers WP. Mais il le fallait. J’avais des projets pour mon Blog et je voulais le voir grandir après 7 ans de bons et loyaux services.

Une seule chose stoppait net mes ardeurs. Quoi ? La peur, tout simplement. Le changement ? Très peu pour moi ahah ! Je suis du genre à rester fidèle à ce(ux) que j’aime. Surtout quitter ce que je connaissais très bien pour la grande inconnue. Cela dit, une autre part de moi-même me poussait à sauter le pas. Après tout, si d’autres l’avaient fait, pourquoi je n’arriverais pas à m’habituer à l’ergonomie WordPress ? Surtout qu’en 7 ans de blogging, j’ai acquis certaines notions. Autant les mettre en application !

Passer à l’action… Mais par quoi commencer ?

Ok chouette, je veux me lancer ! Je veux migrer mon site vers WordPress. Mais comment ? Prendre la décision et passer à l’acte sont deux choses totalement différentes. Le transfert en lui-même, quel hébergeur choisir, quels plugins installer… Tant de questions qui m’effrayaient littéralement. J’avais peur de réaliser cette migration moi-même. Parce que oui des avantages, il y en a… Mais il y a aussi des risques ! Après tout, j’allais devoir transférer plus de 7 ans de blogging soit plus de 600 articles (texte et photos) et plus de 4000 commentaires. Alors oui, j’avais peur de tout perdre.

Dans ce genre de situation, je ne tergiverse pas longtemps. Malgré mes quelques notions en la matière, je préfère confier mon Blog chéri à un webmaster qui saura exactement quoi faire. Certes, cela a un cout mais je vois ça comme de l’investissement. Et vous savez quoi ? Je n’ai jamais regretté d’avoir laissé tout le fruit de mon travail à Etre Blogueuse aka Romy. Elle a su me rassurer et gérer toute la migration en background. J’ai travaillé avec elle de juin à fin aout afin de vous présenter le Blog que vous connaissez aujourd’hui. Encore maintenant, elle s’occupe des petits problèmes qui pourraient se produire ou de nouvelles options que je souhaiterai ajouter à mon site.

Transfert, serveur… les avantages et les inconvénients de la migration sur WordPress !

Comme je le disais plus haut, il y a des avantages mais aussi des risques. Et croyez-moi, même si j’avais cerné tous les avantages que cela m’apporterait de migrer mon Blog, il y a certains risques et inconvénients que je n’avais pas imaginé. Ces inconvénients sont quasiment entièrement liés à la logistique. Pour l’hébergement, j’ai choisi OVH. C’est là que j’avais pris mon nom de domaine en 2015 et je n’avais pas regretté. Ils sont souvent critiqués pour la qualité médiocre de leurs services. De mon côté, j’ai eu un seul souci en 1 an. Leurs serveurs buguaient, ce qui a rendu mon Blog indisponible pendant quelques heures. Je l’ai signalé sur Twitter en les taguant et ils m’ont répondu dans l’heure en me signalant ce bug. Si j’ai des petites questions, une personne dédiée me répond en mp sur Twitter ou par mail très rapidement. Un très bon SAV quoi !

Au revoir la gratuité…

L’hébergement et le nom de domaine sont payants. C’est donc un petit budget à prendre en compte. En ce qui me concerne, mon nom de domaine (www.julieetsesfutilites.com) et mon hébergement doivent me couter 60€ environ par an soit 5€ par mois, ce qui est tout à fait raisonnable. Concernant le transfert en lui-même, vous imaginez que faire migrer plus de 600 articles comprenant du texte et des photos, ça prend du temps. Même si apparemment la manipulation est assez simple quand on sait comment faire, il faut bien faire attention à télécharger l’intégralité de ses anciens articles.

… bonjour la liberté !

Pour les avantages, c’est le seul que je trouve qui m’a donné envie de passer le cap: la liberté. Votre Blog devient votre propre site. Vous seul en êtes le propriétaire, vous êtes le seul maitre à bord. Vous êtes libre de faire parler votre créativité. Choisir WordPress.org, c’est également la possibilité d’optimiser la qualité de son contenu. En effet, l’une des particularités de WordPress est de proposer des plugins, des sortes d’extension qui permettront d’améliorer son Blog. Sécurité, SEO, mise en page, statistiques… Il y en a des milliers !

Penser son nouveau blog sur WordPress.

Le design.

Vous voilà désormais propriétaire de votre Blog, à vous d’en faire ce que vous voulez ! A savoir que la migration permet de transférer son contenu mais pas son design. Il faudra donc prévoir de revoir entièrement l’interface de son site. En même temps, si vous avez décidé d’aller sur WP, c’est bien pour créer votre propre univers. Il faudra donc faire appel à un webdesigner (service payant) ou le faire vous même. Et c’est cette dernière option que j’ai choisi. J’adore réaliser des bannières, réfléchir au design possible… Pour se faire, vous pouvez partir de template gratuit ou payant. Sur Etsy, ou tout simplement en tapant dans Google « template WordPress », vous trouverez votre bonheur.

Les options.

Je suis donc partie d’un template payant qui m’a couté une quarantaine d’euros que j’ai personnalisé avec l’aide de Romy. La couleur, les polices, la mise en page des articles, des catégories… on a travaillé ensemble pour rendre réel ce que j’avais imaginé. Par exemple, j’ai souhaité ajouter une fonction « like » sur la page d’accueil et sous tous mes articles. J’ai pensé à celles et ceux qui n’avaient pas forcément le temps de laisser un commentaire. Il y a également un pop up qui s’affiche dès la première visite de la journée et qui permet de s’abonner à la newsletter du Blog. Bref, vous avez une totale liberté dans le choix de vos options. Tout est absolument personnalisable. Il suffit de savoir comment faire ou de trouver le bon webdesigner pour le faire.

Les 5 choses à savoir avant de se lancer dans la migration de son site !

Quand je vous disais que cette année écoulée n’a pas été de tout repos, c’est bien le cas ahah ! Heureusement pour moi, j’étais bien entourée. J’ai pu faire face à quelques péripéties imprévues et je me suis dit qu’il serait intéressant de partager ça avec vous pour que vous sachiez où vous vous embarquez avant de migrer votre site WordPress

Retravailler la mise en page de ses anciens articles.

Déjà, une chose qui me foutait la trouille: perdre tous mes articles et/ou revoir la mise en page de 600 articles. Hé bien devinez quoi ? J’ai tout récupéré certes mais la mise en page, elle, non. Les paragraphes, les espaces, la place des photos, les catégories… autant de choses qui sont à revoir. Et autant vous dire que c’est beaucoup de boulot ! En toute honnêteté, je ne compte pas revoir l’intégralité de mes articles. Je n’ai revu que ceux qui me tiennent à cœur. Après, ce que je vous conseille de faire c’est de revoir une dizaine d’articles tous les jours. Ainsi, vous arriverez progressivement à revoir la totalité de vos anciens articles.

Le référencement de son site:

– des anciens articles:

Je le disais plus haut mais WordPress, c’est la possibilité de télécharger des plugings très utiles. Il y en a un qui est particulièrement utile pour optimiser ses articles en matière de SEO (référencement naturel), c’est le pluging Yoast. Je ne vais pas vous faire un cours la dessus mais il vous permet de savoir si Google va bien référencer votre article dans son moteur de recherches. Le souci est que pour les anciens articles, Yoast ne fonctionne pas. Vos articles ne sont donc pas pris en compte par ce plugin.

Autre point important, les urls de vos anciens articles. Sous blogger, le modèle type est le suivant: « http://www.julieetsesfutilites.com/2018/05/migrer-site-wordpress ». Ce genre d’url n’est pas optimal pour le référence. Pourquoi ? Tout simplement parce que lorsque Google envoie ses robots sur votre site, ces derniers vont voir si l’url de votre article est optimisé. Et mettre la date et le mois AVANT le contenu à proprement parlé de votre article, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux. Ainsi, j’ai choisi un nouveau type d’url pour mes nouveaux mais aussi pour mes anciens articles. Sans la date donc. Le souci est que Google n’aura pas référencé cette nouvelle adresse d’url. Il faudra donc prévoir la mise en place de redirections 301 vers les nouvelles urls. Sinon, vous risquez fortement de vous faire pénaliser par Google. En ce qui me concerne, j’ai reçu un mail de Google Search Contrôle me disant que j’avais plus de 600 adresses urls à revoir… Gloups !

– des nouveaux articles:

Une fois que vous avez choisi votre type d’url et que vous savez utiliser Yoast, vous allez pouvoir faire chauffer votre clavier. Mais sachez qu’il  y a toujours des petits points à revoir. Des petits points dont vous n’aviez pas à vous soucier lorsque vous étiez sur votre plateforme gratuite. Par exemple, les urls sécurisées du type « Https ». Sans rentrer dans les détails, ce petit sigle informe à Google et à vos lecteurs que votre site est un site sécurisé et donc de confiance. En ayant passé votre blog de « Http » à « Https », vous envoyez un message à Google en affirmant que votre blog propose du contenu de confiance. C’est ce que j’ai choisi de faire pour mon Blog. De cette manière, cela optimisera le référencement naturel de votre site. Mais si vous avez suivi ce que je disais juste avant, il faudra une nouvelle fois mettre en place des redirections 301 pour diriger les anciennes url en « Http » vers les nouvelles, au format « Https ». Croyez-moi, Google appréciera cet effort !

Le choix de son template:

Le choix du son design est très important. Toujours dans une volonté d’optimiser le référencement de son contenu, il est important de choisir un design rapide à charger. En effet, Google chouchoute les sites qui donnent une attention particulière à l’expérience de navigation proposée au lecteur. Pour mesurer la performance de son design ou de son template, rendez-vous sur le  site GT Metrix qui lui donnera une note.

Il est également important de proposer une version mobile responsive. En effet, une grande majorité de vos lecteurs utilisent leur smartphone pour surfer sur internet. Il est donc impératif de mettre en place une version mobile de votre site. Certains templates incluent déjà cette version responsive. Encore un atout non négligeable pour optimiser le référencement de son site ! Google propose même un outil pour tester la responsivité de son blog juste ici.

Les mises à jour sur WordPress.

Comme tout site, il est important de réaliser des mises à jour régulièrement. Et WordPress n’y échappe pas ! Mise à jour des plugins et même de son template, parfois cela peut dérégler certaines des personnalisations que vous avez mises en place… d’où l’intérêt d’avoir un bon webmaster avec qui travailler sur le long terme.

Le budget pour migrer son site vers WordPress:

Last but not least… le budget ! Hé oui, comme je vous l’ai dit tout cela a un cout. Le nom de domaine, l’hébergement, le webmaster (voire le webdesigner), le template… sont d’autant de dépenses à prendre en compte. Concrètement, migrer mon Blog vers WordPress m’aura couté 700€ environ. Un cout non négligeable mais qui vaut l’investissement quand vous voulez vous professionnaliser.

Pour conclure, même si cet énorme changement a engendré beaucoup de stress, je ne le regrette absolument pas. Avec les nombreux retours que j’ai eu de votre part, j’ai eu raison de sauter le pas et de migrer mon site vers WordPress.

Des bisous ♥

Suivre:
Partager:

1 Commentaire

  1. 29 avril 2019 / 23 h 27 min

    Coucou Julie,

    en ce moment je suis en recherche constante d’optimisation et référencement de mon blog. Tu m’as bien donné envie de migrer (pourquoi pas!), mais je t’avoue que je n’ai pas 700€ à mettre la dedans sachant que mon blog c’est ma passion (rien de plus), je n’en vis pas.

    Je pourrais peut être le faire seule mais j’ai peur de ne pas y arriver :/

    Bisous et merci pour tes conseils!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?