Mon corps et moi après deux grossesses…

look-paris-pont-Concorde-street-art-fresque

 

La vision que j’ai de mon corps a toujours été un sujet sensible chez moi. Depuis toute petite, je suis en surpoids. Après moult régimes et rééquilibrages alimentaires – qui ont plus ou moins fonctionné, lorsque je suis tombée enceinte, la balance affichait un nombre à 3 chiffres. Ma gynécologue m’avait prévenue: vu ma corpulence, je risquais une grossesse avec des complications. Elle m’a même conseillée de perdre une vingtaine de kilos avant de tomber enceinte…

look-paris-pont-Concorde-street-art-fresque

 

Sauf que je connaissais la volonté et la motivation que représentait un régime. A cette époque-là, c’est à dire en 2015, je n’avais absolument pas envie de commencer ce long et difficile chemin. Dans ma petite tête, je me disais: “Pourquoi maigrir si c’est pour reprendre ces kilos difficilement perdus pendant ma grossesse ?”. Et ma foi, je trouve ce résonnement plutôt logique. J’ai écouté mon instinct et mon corps et Romain et moi, nous nous sommes quand même lancés. Six mois après, en janvier 2016, je tombais enceinte de mon fils.

MES GROSSESSES

Au début de cette grossesse, ma plus grande peur, en plus de celle liée à l’accouchement, était de reprendre encore plus de poids. Mais j’ai compris que ça n’allait pas être du tout le cas. Comme j’aime le dire, en ce qui me concerne, tomber enceinte est le meilleur régime qui soit ! En effet, pour Estao, je n’ai pas pris un seul petit kilo. Au contraire, j’en ai perdu 10 ! J’ai même eu peur que mon fils soit en carence mais j’avais des réserves ahah ! J’ai tellement été malade que je ne me nourrissais exclusivement que de patates et de jambon et d’eau bien sûr. Rien d’autre ne passait. Je n’avais plus faim. C’est Romain qui me rappelait que je devais manger sinon je ne mangeais pas.

 

look-paris-pont-Concorde-street-art-fresque
Sous le pont de la Concorde à Paris

 

Je me suis donc retrouvée avec 10 kilos en moins après mon premier accouchement. Comme j’étais contente: un problème en moins dont je n’aurai pas à me soucier ! Puis, j’ai fait le choix d’allaiter et mon appétit est revenu. Un appétit d’ogre ! Mais ce qui est bien avec l’allaitement, c’est que vous ne prenez pas de poids mais vous n’en perdez pas non plus. Et puis, autant vous dire que pour reprendre une activité physique, c’est pas pour tout de suite. En même temps, entre votre périnée qui est en compote et votre nouveau-né qui vous accapare en permanence, croyez-moi, ce n’est absolument pas une priorité !

LE CERCLE VICIEUX

Il faut bien avouer que je n’ai jamais aimé le sport. Avec l’école, j’étais obligée de faire du sport. J’en ai fait également en salle mais au bout d’un an, j’ai arrêté. J’ai allaité mon fils jusqu’à ses 5 mois. L’allaitement s’est arrêté mais l’appétit, lui, n’a pas disparu. L’estomac s’est habitué à toutes ces calories englouties pendant des semaines. Et c’est là que le cercle vicieux commence. Mes 10 kilos perdus pendant ma grossesse, je les ai évidemment repris. Ainsi, 6 mois après la naissance d’Estao, j’ai repris mon poids de départ.
Puis, je suis tombée enceinte d’Elia. Cette fois-ci, l’appétit n’avait
pas totalement fichu le camp. Je n’ai pas pris un seul kilo pendant
cette grossesse par contre. Ma fille est née et elle pesait 3,050 kg.
Pour Elia, j’ai allaité moins longtemps, 4 mois. Et mon appétit d’ogre
est revenu. Matière grasse, sodas, grignotage… Je m’en fichais
complètement. Dans ma petite tête, je me disais que j’allaitais et que
tout ce gras nourrissait ma fille. En bref, je faisais du gras pour ma
fille
et non pour moi.

 

look-paris-pont-Concorde-street-art-fresque

 

J’ai arrêté d’allaiter et là, la balance a parlé: +8 kilos supplémentaires pris en l’espace de deux ans. Pour certaines, ce n’est pas beaucoup. On m’a même dit que c’était normal après deux grossesses… Sauf que ce ne sont pas elles qui sont responsables de ce laisser aller. Le fait de manger n’importe quoi, à n’importe quelle heure, sans encadrement a été en quelque sorte fatale. Et récemment, j’ai dit stop. Il fallait que je me reprenne en main. Je ne déteste pas mon corps actuel. Je n’ai pas de vergetures et mon corps n’est pas déformé par ces deux grossesses successives.

LE DÉCLIC

Non, cette remise en question est due à ma condition physique. Je suis rapidement épuisée. Depuis que j’ai mon permis de conduire, je ne marche quasiment plus, je fais tout en voiture. Mes os et mes muscles me font mal au moindre effort. Bref, on dirait une personne de 50 balais alors que j’en ai même pas 30 ! Je pense à mes enfants qui grandissent et qui, je pense, ne voudraient pas voir une maman essoufflée leur courir après. J’ai mis mes problèmes sur le tapis, ces deux ans de laisser aller pour trouver la solution…

LA SOLUTION

 

Rien de miraculeux hein comme on peut le voir en ce moment à la TV ! Un bon rééquilibrage alimentaire ainsi que la pratique d’un sport régulier sont la clé. Au revoir beurre, sodas, gâteaux… Bonjour plats équilibrés et sains pour la santé. Concernant le sport, il faut pas rêver non plus: je ne vais pas faire un marathon dès demain ahah ! Non, je commence doucement mais surement avec de la marche. Tous les jours ou plusieurs fois par semaine, je marche entre 30 et 45 minutes. Le temps s’y prête bien en plus en ce moment.
Et pour cet hiver, soit je m’achète un vélo elliptique à faire chez moi soit je prends un abonnement dans une salle de sport – j’en ai une qui vient d’ouvrir juste derrière chez moi, si c’est pas un signe ça ! Au final, ce ne sont pas mes deux grossesses succinctes qui m’ont fait prendre du poids mais l’après… Mais, en contrepartie, ce sont mes deux enfants qui m’ont motivée à me reprendre en main ! Alors, merci mes amours ♥

MON LOOK

T-shirt Kiabi (similaire ici)
Sandales plates La Redoute (similaires ici et )
Lunettes Balenciaga

 

Un article “confession” mais qui avait besoin d’être écrit ! 
Si vous avez des petits conseils à me donner ou votre expérience à partager, n’hésitez pas à le faire comme d’habitude en commentaire !

 

Des bisous ♥

 





Suivre:
Tu as aimé l'article ?
Like le :
1

3 Commentaires

  1. 11 juillet 2018 / 12 h 07 min

    Coucou ! Bravo pour ce billet intéressant, et courageux. 🙂
    la natation avec des palmes aussi fait beaucoup de bien. Cela muscle vraiment, même si tu n'en fais pas très longtemps (je pratique 30 minutes par semaine depuis 18 mois). Cela fabrique du muscle et raffermit vraiment. J'ai un article là-dessus sur mon blog.
    Les habitudes alimentaires aussi : il faut se restreindre progressivement, l'estomac adapte sa taille peu à peu. Manger en conscience, en mâchant bien… Plein de petites choses pour aider à mincir !

  2. 12 juillet 2018 / 18 h 50 min

    Je te remercie pour la sincérité de cet article. L'image de soi c'est un sujet délicat. Ma cadette a 5 mois et je commence doucement à me reprendre en main … dur dur mais motivée !

  3. WorkingMutti
    14 juillet 2018 / 15 h 10 min

    J'étais déjà en bon gros surpoids avant d'être enceinte, même pire à ma seconde grossesse. Je pars du principe que c'est comme ça. Le corps médical nous culpabilise tellement qu'au final on souhaite une grossesse la moins médicalisée possible, quitte à squeezer certaines étapes "obligatoires/importantes".

    Je vais faire un by-pass car je sais que je ne peux plus perdre seule. Mon corps est trop malmené. Je suis très musclée (dixit les mesures de l’hôpital grâce à leur caisson), je fais donc pas de mal de sport et je n'ai aucun mal à courir, à monter les escalier en sprint. C'est vraiment pour éviter les problèmes plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *