Les demandes de partenariat… foireuses !

Hello les filles,

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article. Un article assez… particulier ! Il y a quelques années, j’avais déjà écrit un article sur “Les blogueuses, le nouveau pigeon 2.0 ?” que vous aviez adoré ! A l’époque, il m’arrivait de prendre mon clavier pour m’exprimer librement et sans tabou sur le monde de blogging. Dernièrement, en lisant quelques expériences foireuses sur Twitter et Instagram de mes copines de galère, je me suis dit qu’il était peut-être temps que je reprenne les armes – enfin mon clavier ! pour vous donner mon point de vue sur le sujet des partenariats…

demande-de-partenariat-rémunéré-blog-réactions

Vous le savez si vous me suivez depuis longtemps maintenant: les partenariats et autres collaborations ne me posent absolument aucun problème que ce soit ici, sur mon Blog ou sur Instagram et même chez les autres blogueuses. Je pars du principe que tant que le contenu proposé est cohérent avec les valeurs et la ligne éditoriale de l’influenceur, il n’y a aucun souci à se faire payer pour créer du contenu. Tout travail mérite salaire et créateur de contenu est un travail comme un autre. Moi-même, je crée du contenu pour les marques que je partage ici. Ce contenu smatche toujours avec ce dont j’ai envie de vous parler. Pour cela, avant de répondre à la demande, je me pose deux questions:

  • “est-ce que si tu n’avais pas été démarchée par la marque, aurais-tu acheté ce produit ?”,
  • “est-ce que ce produit/service dont tu vas parler va plaire à tes lectrices/à ta communauté ?”.

demande-de-partenariat-rémunéré-blog-bizarre

Si la réponse à l’une de ces deux questions est “non”, alors je refuse. C’est simple, pas compliqué mais c’est comme ça que je fonctionne. Je ne me vois absolument pas vous parler d’un truc tout bidon, que je n’aurai pas testé, juste pour recevoir un chèque. Je tiens ce blog avant tout par passion, et selon moi, les choses dont on parle le mieux ce sont celles que l’on aime, qui nous passionnent.

Et depuis que j’ai commencé mon Blog en 2011, au fil des années, surtout depuis 2015 où j’ai commencé à améliorer la qualité de mon contenu et où j’ai posté de façon régulière, des demandes de partenariat, d’envoi de produits ou encore d’articles sponsorisés sont nombreuses et, ce chaque jour. Il y a les invitations aux events aussi mais ça c’est autre chose ! Dorénavant, je reçois plusieurs colis par semaine. Ce sont des produits que j’adore, des marques/agences de presse que j’affectionne tout particulièrement, et dont je vous parle avec grand plaisir. Ces marques ou agences de presse ne vous demandent rien en retour. Bien sur, ils attendent quand même de vous que vous leur offriez une certaine visibilité, que je leur donne avec plaisir quand la marque et le concept me plaisent.

Comment je procède…

 

Par contre, quand une nouvelle marque ou agence de presse me contacte avec un listing précis de ce qu’elle attend de moi, je considère cela comme un travail et je leur envoie mes tarifs. Je n’ai aucun souci à le faire. La demande est claire, ma réponse l’est également. Et généralement, la marque comprend et la collaboration se passe bien. Avec moi, soit ça passe ou ça casse. Je peux faire des efforts mais il y a des limites à ne pas dépasser non plus ! Je ne suis pas du genre à me laisser faire ou à me faire berner. Un peu comme tout le monde, je déteste qu’on me prenne pour ce que je ne suis pas, c’est à dire un lapin de garenne ! – pour rester polie ahah !

Je ne m’embarrasse pas ! Si la marque n’a pas de budget à consacrer pour cette campagne, tant pis pour elle, je n’y participe pas ! Il ne faut pas croire, le blogging est un monde parfois difficile. Il faut savoir s’imposer et imposer ses valeurs. Et 90% du temps, ça se passe bien. Quand ça se passe mal, je ne vous en parle pas, je reste professionnelle et je me débrouille comme une grande pour avoir gain de cause… Je suis plutôt du genre obstinée et ça marche ! Et, pour les 10% restant, je peux vous dire qu’on en voit des vertes et des pas mûres – expression des années 60 bonjour ahah !

Des vertes et des pas mûres…

Heureusement pour moi, j’ai une boite mail qui gère très bien les indésirables ahah ! Je surveille tous les jours mes spams et parfois je ne peux pas m’empêcher d’halluciner devant les propositions farfelues que je reçois. J’en ai gardé deux pour vous montrer:

  • l’une qui ne correspond pas à mon univers dont l’orthographe est quelque peu douteuse,
  • et l’autre qui est clairement une arnaque pour vous comme pour moi !

Dans la première proposition, comme je le disais, en plus d’une grammaire approximative, il y a erreur de casting ! Clairement, je me vois mal vous parler de ce genre de sites alors que je n’ai pas prévu de me marier dans les prochains mois ahah ! Typiquement, quand je reçois ce genre de mails pas du tout ciblés, je ne prends même pas le temps d’y répondre. C’est un mail qui n’est même pas personnalisé, je ne vois pas pourquoi je prendrais du temps pour y répondre.

Les propositions farfelues !

En ce qui me concerne, c’est la deuxième proposition qui me gêne. Aux premiers abords, on pourrait penser que la demande est ciblée. Des bijoux, moi j’adore ça ! J’adore découvrir de nouveaux créateurs. Donc, comme je le fais pour chaque partenariat, j’étudie le site et je jauge de la qualité du produit. Après m’être rendue sur le site, je suis tombée sur l’arnaque du moment, le dropshipping. Pour celles qui n’en auraient pas entendu parler, cette nouvelle technique que de célèbres influenceurs ont rendu tendance, consiste à créer un eshop temporaire vendant 1 ou 3/4 produits max.

Et ces produits viennent tout droit de chez Aliexpress. Achetés une bouchée de pain, revendus 2 à 3 fois plus chers. Ce n’est pas illégal mais c’est amoral. En ce qui me concerne, je me vois très mal vous parler d’un produit qui coute moins de 10€ en réalité, vendu 2 à 3 fois plus chers. Pour moi, on vous vend un très bel emballage, de qualité médiocre. Ce sont mes valeurs: acheter moins mais mieux. Et ici, c’est totalement l’inverse de ce en quoi je crois.

Une relation de confiance !

Je ne braderais jamais la relation de confiance que j’ai mis tant de temps à instaurer. Vous valez beaucoup plus que ça. Je suis la seule responsable de ce que vous lisez, la garante de ce contenu que je poste quotidiennement. Si vous venez sur mon Blog pour lire mes articles, c’est parce que vous avez confiance en ce que j’écris. Et ça, ça m’est très précieux ♥

Et vous les filles, aviez-vous déjà entendu parler de ces méthodes ?

Des bisous ♥

Suivre:
Tu as aimé l'article ?
Like le :
1
Partager:

8 Commentaires

  1. 6 février 2019 / 11 h 24 min

    Alors je découvre le principe du dropshipping grâce à toi ! C’est honteux comme procédé.
    Je suis blogueuse littéraire et – en dehors des livres – je reçois souvent des propositions de partenariats par des marques vendant des produits liés à l’univers du bookworming : marque-page, mugs et tasses, lampes, plaid etc. Tous ont un point commun : lorsque je réponds que leur produit me plait et que j’envoie mon mode de fonctionnement et mes tarifs : silence radio.
    Pourquoi est-il communément admis de payer un service dans le blogging lifestyle/mode et pas dans celui des livres ? Je me pose la question tous les jours.

    Bien à toi,

    Lucie

  2. 6 février 2019 / 12 h 35 min

    J’ai entendu parler du dropshipping à cause d’une célèbre Youtubeuse et je trouve cette pratique hautement malhonnête !
    Je ne reçoit pas beaucoup de partenariat mais il m’est arrivé d’en recevoir une et ou la CM insister lourdement pour avoir un partenariat avec moi, alors que j’avais dis non. Résultat des courses : je l’ai blacklisté !

  3. 6 février 2019 / 14 h 29 min

    Je te découvre, et lorsque j’ai lu ton titre je me suis dit : ” c’est exactement ce qui m’est arrivée il y a quelques jours”. Et bingo, en plus , c’est le même mail : celui des la boutique mariage !!! Aucun rapport avec moi et mon blog ! Je n’ai pas répondu non plus.
    Par contre, je ne connaissais pas l’arnaque du dropshipping. C’est chose faite, merci.
    Je m’en vais découvrir d’autres articles sur ton blog.
    Hélène

  4. 6 février 2019 / 17 h 11 min

    Coucou,
    moi aussi j’ai reçu le fameux mail de la robe de mariée lol, alors que je ne parle que de décors d’événements … Mais celui qui revient 1 mois sur 2 c’est “étoilez-moi” et la ça gonfle un peu, même si je supprime automatiquement!
    Quant au “dropshipping” tu me le fait découvrir je n’en avait jamais entendu parler!

  5. 6 février 2019 / 17 h 20 min

    C’est très bien dit! Et je me pose moi aussi ce type de questions quand je reçois des propositions !

  6. 7 février 2019 / 8 h 59 min

    Mon nouveau blog est ouvert depuis 1 mois et j’ai pour la premiere fois crée un compte Instagram lié…
    La aussi on en voit de toutes les couleurs, en 1 mois j’ai eu 5 propositions que j’ai refusé parce que “je ne pense pas que mes lecteurs soient dans la cible, je ne suis pas blogueuse mode/beauté !”
    Des propositions hyper bizarres parfois. Après ce qui est drôle aussi c’est de voir d’autres en parler de ces produits. C’est à ça que je vois qu’il faut faire gaffe à ce qu’on fait/accepte, j’ai de suite perdu confiance en ces personnes qui parlent de ces produits là si élogieusement.

  7. 7 février 2019 / 11 h 18 min

    Le dropshipping est présenté comme une “arnaque”… mais en réalité, c’est l’utilisation qui en est faite par certains qui relève de l’arnaque. Le principe de base de cette méthode est simplement de créer sa boutique en y proposant le catalogue d’un fournisseur (et non son propre stock). Ça permet de se lancer avec moins d’investissements qu’une boutique classique (où il faut acheter son stock, gérer les invendus, avoir l’espace nécessaire pour entreposer les produits, gérer les envois, etc), en se concentrant surtout sur le marketing, le contenu, le concept.

    Celui qui fonctionne avec ce système peut choisir son fournisseur en toute liberté, il n’y a donc – à la base – aucune obligation à acheter sur le marché asiatique pour revendre beaucoup plus cher en Europe. Il y a d’ailleurs des grossistes français ou européens… et comme souvent avec le digital, il y a malheureusement des gens qui détournent le système de manière malhonnête, en “survendant” des produits de piètre qualité.

    Sinon, pour ce qui est des partenariats, je te rejoins totalement sur le fait de ne pas brader la confiance de ses lecteurs. J’en fais très très peu et ce sont uniquement des marques parfaitement cohérentes avec ma thématique et avec mes valeurs !

  8. 7 février 2019 / 16 h 12 min

    Hello !
    Un superbe article qui m’a rappelé quelques mails que j’ai reçu… Il y en a un c’est exactement le même que toi. Je me demande comment les boutiques peuvent penser qu’on va y croire. J’imagine que ça doit fonctionner… En tout cas un très bel article pour remettre les choses en place 🙂 Même si je ne fais mon blog que comme hobbie je n’ai pas envie de répondre à tout et n’importe quoi 🙂 Bizoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *