You saison 2 sur Netflix: le repenti est-il possible ?

Qu’elle ne fut pas notre joie entre les fêtes, de découvrir que Netflix avait mis en ligne la nouvelle saison de You, une série qui nous avait fascinée et embarquée dans son univers, l’an passé, Romain et moi. La première saison racontait les aventures amoureuses de Joe, un homme prêt à beaucoup beaucoup de choses dans sa quête du grand amour. La saison 2 débute directement sur le cliffhanger de la saison passée où l’on voit notre héros prendre la fuite pour échapper à une connaissance.

avis-saison-2-You-Netflix

« You » Saison 2 sur Netflix: mon avis !

Quoi de mieux qu’un nouveau départ, une nouvelle identité, dans une ville comme Los Angeles ? Ici, le cadre est très différent de New York et permet de développer une intrigue un peu plus cynique avec ce jeu d’apparence/réalité qui devient encore plus pervers. Car Will, la nouvelle identité de Joe, n’est pas vraiment fan de cet endroit. C’est d’ailleurs jouissif de réentendre cette voix off illustrer l’ensemble de ses pensées concernant cette cité gangrenée de « m’as tu vu » et cette « American way of Life » gorgée de stéréotype et de smoothie concombre céleri ahah !

Bien qu’il soit conscient de ses faiblesses et qu’il veuille changer pour mieux fuir son passé, notre protagoniste va vite retomber dans ses travers, le Stalking. L’obsession amoureuse et sa façon radicale de traiter les problèmes qui lui font face sont des symptômes qui vont rapidement ressurgir. Le ton est donné dès le premier épisode et l’intrigue va crescendo jusqu’à un final assez fou bien qu’un peu prévisible. Le rythme est pourtant un peu plus lent, si bien qu’on pourrait ressentir un petit coup de mou à la mi saison avant que l’intrigue ne reparte de plus belle en abattant ses dernières cartes. En effet, la saison se découpe en deux intrigues au départ bien spécifique. La principale étant la relation de Will avec Love, une femme entière mais abîmée par la vie et son frère jumeau, vilain petit canard toxique qui l’entrave au quotidien dans son épanouissement.

La relation entre Will et ce personnage de loser en mal de reconnaissance ainsi que celle avec ses voisines en constitue la seconde intrigue qui va même se substituer à la première par moment si bien qu’on a du mal à se demander dans quelle direction va la série et provoque cette sensation de rythme un peu plus fragile, même si cela a pour but de surprendre le spectateur dans la dernière ligne droite. Prendre son temps n’est donc pas une faiblesse mais un parti pris. Autre point intéressant, cette saison va explorer l’enfance de notre héros via des flash-back en tentant d’apporter des explications sur son comportement présent. Cette partie est intéressante bien qu’un peu clichée mais donne un peu plus de relief à Joe en le rendant plus humain, plus vulnérable, sa sociopathie ne sortant pas de nulle part.

Cette seconde saison se démarque aussi de la première au travers des thématiques abordées, entre la fuite en avant, la quête de rédemption illusoire et la déviance mentale. Joe n’est plus le seul personnage à vivre avec la folie chevillée au corps, c’est bien l’ensemble du casting qui porte des traumatismes qu’ils vont devoir affronter au fil des épisodes. L’expression « avoir un squelette dans le placard » n’a jamais été aussi adaptée même si pour Joe, il commence à s’agir d’un cimetière tout entier ahah ! Dans le registre macabre, cette saison frôle parfois le gore en ne nous épargnant rien (vous ne verrez plus jamais une cuisine de restaurant de la même façon).

Les épisodes passent vite et l’humour grinçant fait mouche: mention à l’épisode sur les 10 mythes de Los Angeles ou celui sur les moyens pour stimuler la créativité dans les derniers épisodes. Une fois la saison bouclée, il en demeure un sentiment de frustration car on aimerait en avoir plus, même si d’une certaine façon, cette fin de saison peut se suffire à elle même. Cette fin de saison promet une saison 3 dans un registre encore plus différent et sans doute plus cocasse encore. Vous l’aurez compris, les quelques petites faiblesses que nous avons relevés sur le rythme, la vraisemblance de certaines situations un poil clichées ne gâche en rien le plaisir de cette nouvelle saison, proche de la première au niveau de sa structure narrative mais différente sur le fond quant au traitement réservé aux personnages. A découvrir de tout urgence !

Et vous les filles, quel est votre avis concernant la saison 2 de You ?

Des bisous ♥

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?