Ce que la maternité a changé chez moi...

blog maternité humeurs

L'article d'aujourd'hui, je l'ai murement réfléchi. Ces dernières semaines, j'ai fait le point sur ma vie d'avant, sans enfant, et d'après, celle de toute jeune maman. Et je dois bien avouer que je suis partagée entre affirmer qu'être maman n'a rien changé à ma vie et en même temps, je pense tout le contraire. Être la maman de mon petit bonhomme est une chose tellement naturelle et spontanée que je n'y fais même plus attention. A contrario, je me demande bien comment j'ai fait pour ne pas devenir mère plus tôt tellement j'adore ça !

AVANT, je trouvais ça tellement cliché de tout ramener à son enfant. Aujourd'hui, c'est difficile de ne pas caser mon fils dans une conversation ahah ! Il est l'objet de toutes mes pensées. J'ai une relation assez fusionnelle avec Estao. Pourtant, je suis une personne qui navigue la plupart du temps en solitaire. Mais, avec mon fils, je vois les choses différemment. Je le vois plutôt comme une extension de moi-même. Sans doute du au fait d'avoir cohabité avec lui pendant 9 mois ahah! Ça crée du lien apparemment...

AVANT, je trouvais ça tellement niais les mères qui n'avaient qu'une seule priorité: leur enfant. J'ai toujours été libre et indépendante. Très tôt, j'ai mené ma propre vie, comme une grande ! Si j'ai acquis tout ce que j'ai actuellement, c'est parce que je l'ai voulu, moi seule. Or, aujourd'hui, c'est l'inverse qui se produit. Un petit être est totalement dépendant à moi et inversement. Mes choix et mes envies ne dépendent plus que de ma petite famille.  Je ne pourrai pas m'épanouir si mon fils et son papa ne sont pas à mes côtés.

AVANT, je devais faire face à de grosses baisses de moral. A un dégout permanent du quotidien: métro, boulot, dodo. Désormais, j'adore mon quotidien de jeune maman ! Je trépigne d'impatience à l'idée d'aller chercher mon fils dans son petit lit. De prendre mon bain avec lui. De l'habiller. De le nourrir. De jouer avec lui. Mon cœur bondit d'amour à chacun de ses sourires. C'est mon rayon de soleil permanent.

AUJOURD'HUI, je déborde d'amour pour mon fils. Je m'en fiche que ce soit cliché, niais, etc... Mon fils est ma force, mon lendemain. La seule personne pour qui je pourrai déplacer des montagnes. Pendant longtemps, j'ai sous-estimé l'amour maternelle. A ce jour, c'est le plus puissant que je connaisse. Le plus fort et le plus déstabilisant, parfois. Mais, bon dieu, qu'est-ce que c'est bon ! Mon fils est mon shoot de bonheur quotidien. Être maman, c'est difficile. On hésite, on se trompe parfois. Mais, ces difficultés sont tellement minimes par rapport à cet amour unique et si fort

Et vous les mamans (ou futures mamans), comment envisagez-vous la maternité ?


Des bisous


Vous aimerez aussi...

4 petit(s) mot(s) doux

  1. J'ai pour ma part toujours voulu être mère, mais sans me presser. Et c'était parfait comme ça! J'étais prête à me dédier à mes enfants, avec bonheur, lorsque je les ai eues, et comme tu dis on se demande après comment on faisait avant (et ce qu'on faisait de tant de temps libre!!). Après je crois qu'il faut garder un équilibre entre l'amour qu'on porte à nos enfants, et le temps qu'on leur consacre, et notre vie de femmes au delà d'être une maman. Pour ne pas s'oublier au passage et continuer à être épanouies, et encore mieux qu'avant!

    RépondreSupprimer
  2. Alalala que d'amour dans cet article, ça fait du bien ! je ne suis pas maman, bientôt j'espère et c'est vrai que tout cet amour là ça me tarde :D en tout cas je te souhaite de toujours être aussi heureuse avec ton petit bout de chou :)

    RépondreSupprimer
  3. ahah quand je lis ton article je trouve que c'est exactement ça, de l'amour. Notre petite famille devient notre bulle, notre bonheur, il y a pas de meilleur et plus intense sentiment :)
    Bisous

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, j'y répondrai avec plaisir !